La naissance de l'état-civil

 

C'est obligatire !

C'est François 1er qui décida que les curé tiendraient un registre des actes de baptême, à l'instigation du chancelier Poyet, qui voulait savoir combien la France comptait de Français. Jusqu'alors, seules les familles nobles, qui avaient des chartriers, pouvaient faire le compte de leurs ascendants ou descendants.Le vicaire inscrivait le nom du baptisé sur une feuille volante et, quand on venait lui demander un acte de naissance, il donnait l'original !

Les lois du 20 septembre 1792 et 28 pluvioses an VIII devaient confier aux municipalités la rédaction et la garde des actes d'état civil.